3 étapes pour évaluer les diagnostics du bien à l’achat immobilier à Abbaretz

Partager sur :

Lors d’un achat immobilier, les diagnostics obligatoires du bien doivent vous être fournis au plus tard au jour de la signature de l’avant-contrat. Ils sont rassemblés dans le DDT (dossier de diagnostics techniques) et présentent les détails sur l’état du bien. Comment les évaluer correctement ? Voici les étapes à suivre.

Étape 1 : vérifier que le DDT est conforme

Avant de signer le compromis de vente, assurez-vous que le DDT est réglementaire. Il doit présenter tous les diagnostics obligatoires relatifs à la propriété. Pour rappel, leurs natures sont fonction du type de bien, de son ancienneté et de sa localisation. Les examens doivent également être à jour. Leur durée de validité diffère d’une évaluation à une autre. Ils doivent aussi avoir été établis par un diagnostiqueur certifié. Pour le savoir, vérifiez que le nom de l’expert figure dans la liste prédéfinie par le ministère qui s’occupe du secteur du logement.

Étape 2 : étudier son contenu

Lorsque le DDT vous a été remis au moment de la première signature officielle avec votre futur cédant, vous pouvez profiter du délai de rétractation de 10 jours pour l’étudier. Ne négligez aucun détail de son contenu ni aucun diagnostic. Si besoin est, demandez de l’aide à un autre expert. Ce dernier sera à même d’éclaircir les éventuels points flous des examens. Il pourra comprendre les termes techniques évoqués par le diagnostiqueur ou renforcer les explications qu’il a fournies.

Étape 3 : rapporter ses résultats sur l’acquisition

Les diagnostics immobiliers à Abbaretz ont confirmé que le bien qui vous intéresse est en bon état ? Vous pourrez plus sereinement avancer dans la transaction. Si au contraire, d’importantes anomalies ont été révélées au niveau de la propriété, consultez un expert du bâtiment pour savoir si elles sont remédiables. Le spécialiste pourra aussi délivrer ou confirmer les devis concernant les travaux. Si finalement la propriété ne vous convainc pas, n’attendez pas l’échéance du délai de rétractation pour le faire savoir au vendeur.