L’expertise immobilière à Héric en 3 questions

Partager sur :

Lorsqu’il s’agit de connaître la valeur vénale d’un bien, bon nombre de propriétaires-vendeurs font effectuer une estimation. Une autre option s’offre cependant à eux : l’expertise immobilière. De quoi s’agit-il ? À qui faire appel pour l’entreprendre ? Combien coûte la prestation ? Voici les réponses.

Qu’est-ce qu’une expertise immobilière ?

Il s’agit d’une évaluation approfondie de la propriété. Elle est opérée pour dégager sa valeur marchande, celle qui est la plus proche des prix du marché. Elle étudie aussi bien les caractéristiques techniques du bien que sa position par rapport à la fiscalité en vigueur dans la région et au moment T. 

À l’issue de l’analyse est rédigé un compte-rendu détaillé avec une valeur justifiée. 

Qui peut s’en charger ?

Le spécialiste de la démarche est l’expert immobilier. Ce professionnel est indépendant. Contrairement à un agent immobilier dont l’estimation fait partie d’un ensemble de prestations, il se consacre uniquement à la réalisation de l’examen. Ses engagements et ses fonctions sont englobés dans la Charte de l’Expertise en Évaluation immobilière. Cette feuille de route comporte notamment une règle de déontologie commune à tous les spécialistes du domaine. 

Une expertise immobilière a une valeur légale, car elle exige des connaissances spécifiques. Grâce à cette caractéristique, la démarche est surtout effectuée sur la demande d’un juge afin de démêler un litige.    

À combien s’élèvent les rémunérations de l’expert ?

Contrairement à une estimation, une expertise immobilière à Héric demande davantage de temps et d’études. Son coût moyen est de 2 000 €, mais plusieurs éléments concourent à le chiffrer selon les missions. ce sont :

  • le type de bien : un appartement est plus facile à évaluer qu’un immeuble
  • les conditions de travail : un bien avec plusieurs défauts nécessite plus d’heures de travail qu’une propriété impeccable
  • le délai de délivrance du compte-rendu : la moyenne est de 10 jours. Une période plus courte renvoie à un coût plus élevé du fait que l’expert est obligé de redoubler d’efforts.