Vente d’appartement à Abbaretz : les obligations qui vous sont attribuées en tant que vendeur

Partager sur :

Une transaction immobilière réussie est une question de démarches administratives répondant aux réglementations en vigueur dans le secteur de l’immobilier et d’obligations réciproquement respectées par les deux parties concernées. Pour ce qui est de celles qui concernent le propriétaire-vendeur dans une vente d’appartement à Abbaretz et envers son acquéreur, les voici.  

Une obligation d’information concernant le bien

Pour inciter l’acheteur à mener la transaction jusqu’à son terme, c’est-à-dire sans se rétracter, il doit pouvoir être informé de tout ce qui concerne le bien. Les éventuels défauts présents sur celui-ci, soient les éventuelles sources de dépenses supplémentaires pour lui, doivent lui être précisées afin qu’il puisse entreprendre l’acquisition en toute connaissance de cause. Cette attention particulière fait foi d’une obligation d’information de votre part.

Une obligation de délivrance

Le moment de la signature de l’acte authentique de vente d’un appartement à Abbaretz représente la finalisation de la transaction avec votre acquéreur. Pour l’occasion, vous devez lui témoigner une obligation de délivrance du bien pour qu’il puisse en disposer à sa guise. Toutes les clés doivent lui être remises, les copies y compris car dès lors, vous devez libérer les lieux et lui laisser la place.

Une obligation de garantie de jouissance et contre les vices cachés

La dernière obligation que tout vendeur doit à son acquéreur concerne la garantie de jouissance des lieux et celle contre les vices cachés. La première permet à l’acquéreur d’avoir la pleine liberté d’utiliser l’appartement selon ses aspirations et vous empêche d’interférer dans ses projets. 

La seconde le protège contre tout désordre découvert sur le bien après que la dernière signature ait été réalisée. Dans ce cas, il sera autorisé à faire annuler la vente et vous devrez lui rembourser toutes les sommes qu’il a déjà engagées dans la transaction. Vous risquez même d’y ajouter une indemnisation.