Vente maison à Abbaretz : les faux-pas à ne surtout pas commettre

Partager sur :

Le souhait commun à tous les propriétaires de bien immobilier à vendre est de céder leurs propriétés vite et bien. Mais les pièges sont nombreux et certains ne sont surtout pas à commettre afin d’avoir toutes les chances de concrétiser son projet à Abbaretz. Les voici.

Ne pas estimer correctement la maison à vendre
Tout professionnel de l’immobilier vous le confirmera, un bien qui est mal estimé rencontrera bien des difficultés avant de trouver preneur. Pire, il peut même ne pas se vendre du tout. Effectivement, en cas de surestimation, les acheteurs les plus aguerris entameront de lourdes négociations de prix pour au final, avoir toutes les chances de décrocher l’achat au prix minimum. 

Et en cas de sous-évaluation, la méfiance des acheteurs se fera sentir car ils présageront que le bien n’est pas de qualité. En conséquence, aucun repreneur potentiel ne se présentera pour une visite des lieux.

Ne pas mettre la maison en valeur
Que ce soit avec l’aide d’un professionnel du « home staging » ou par vos propres soins, la vente maison doit être précédée  d'une mise en valeur du bien pour vendre plus facilement. Bien évidemment, il ne sera pas question de camoufler les défauts apparents, mais plutôt de réparer ce qui le doit, sans que vos économies n’y passent en intégralité. Les seuls gros travaux à entreprendre concernent la mise aux normes du système électrique et de l’isolation afin de décrocher un DPE plus confortable. 

Ne pas réaliser les diagnostics obligatoires
Vos acheteurs voudront anticiper les éventuelles dépenses liées à l’entretien de la maison. Pour cela, ils voudront se référer à l’état général du bien, mais également aux résultats des diagnostics obligatoires. En oubliant de les réaliser à temps, idéalement avant les visites, vos acheteurs ne pourront pas voir où ils vont. Concrètement, ils n’auront pas la possibilité de se projeter financièrement dans le bien, ce qui ne peut qu’influencer négativement leur décision quant à l’acquérir.